jeudi 14 janvier 2021

En quoi l’urgence climatique permet-elle aux acteurs de la société civile et aux collectivités d’agir en faveur de la transition énergétique ?

 Une table ronde intéressante aux Assises européennes de la transition animée par un de nos membres

Mercredi 3 février, 10h30 - 11h45

MercioIntervenants :
  • Hervé Fauvain, Chef de projet Environnement, Grand Genève
  • Philippe Bovet, membre de négaWatt Suisse
  • Mònica Serlavós, Coprésidente, Association Suisse pour l’énergie citoyenne

Modérateur :

  • Jean-Marc Comment, Grands Parents pour le Climat

En 2019, des villes comme Paris, New York, Barcelone, Milan, Bonn ou Genève ont déclaré l’urgence climatique. Ce nouvel outil a émergé comme réponse urgente aux constats scientifiques qui montrent la recrudescence d’une dégradation environnementale due, principalement, aux émissions de gaz à effet de serre (GES), avec des conséquences néfastes non seulement pour nos sociétés et systèmes économiques, mais aussi sur l’habitabilité de la Terre.

Or, de quelle manière cette décision politique se traduit-elle en effet sur une nouvelle trajectoire permettant de réduire les émissions de GES de 45 % d’ici 2030 ? Comment passer, donc, du symbole politique à l’action urgente et radicale ? La magnitude de l’enjeu, accentuée par le contexte de relance économique actuel dû à la crise sanitaire, demande alors une mobilisation de tous les acteurs de la société, y compris les citoyens. De ce point de vue, l’énergie citoyenne apparait comme un levier parmi d’autres pour accélérer la transition énergétique et répondre à l’urgence climatique. En effet, l’économie, la production et la distribution autonome d’énergie décentralisée, écologique, participative et collective constituent une contribution citoyenne à la transition énergétique au niveau local.

Dans cet atelier nous nous interrogerons sur les stratégies pour massifier l’énergie citoyenne dans le cadre de l’urgence climatique déclarée par plusieurs villes et régions partout dans le monde.

Nous vous y espérons nombreux !

Inscription obligatoire et gratuite sur le site des assises : https://assisesenergie2021.teamresa.net/?


mercredi 2 septembre 2020

Grève du climat Neuchâtel

Manifestation cantonale 4 septembre 2020
Justice climatique Justice sociale On ne paiera pas votre crise
18h Rassemblement à la gare de Neuchâtel
Départ du cortège à 18h30
Plus d'infos sur: neuchatel.climatestrike.ch

Grève du climat Delémont

Le 4 septembre 2020
Rendez-vous à 17h45 à la Place de la Gare
Rendez-vous à 18h45 dans les Jardins du Château
Plus d'infos sur: jura.climatestrike.ch

samedi 6 juin 2020

XR Delémont

Une quarantaine de personnes ont manifesté hier en début de soirée à la gare de Delémont sous la bannière d'Extinction Rebellion Jura. Brandissant des pancartes, immobiles et silencieuses, elles ont fait part de leurs revendications pour la santé de la planète. 




vendredi 29 mai 2020

Pétition: du poison dans notre eau potable?






Notre eau souterraine est notre eau potable
. Elle doit donc être propre et aussi exempte de polluants que possible. C'est pourquoi le fongicide chlorothalonil, qui est "probablement cancérigène" pour l'homme, est interdit en Suisse depuis 2020 [1]. Syngenta a fait recours contre cette interdiction. Avec l'Initiative pour une Suisse libre de pesticides de synthèse, nous sollicitons Syngenta : Retirez votre plainte
Penses-tu également que Syngenta devrait éviter de toucher à notre eau potable et à nos eaux souterraines ? Alors, signes la pétition maintenant ! 



Ces dernières semaines, plusieurs journaux ont rapporté que des sources d'eau potable ont été retirées du réseau d'eau potable par mesure de précaution. Les résidus des tonnes de pesticide chlorothalonil sulfaté, sont toujours présents dans les eaux suisses, comme le montrent de nombreux exemples de Zurich à Berne et à Soleure. Le nombre de personnes qui sont actuellement contraintes de boire de l'eau contenant des concentrations excessives de résidus de chlorothalonil dépassera probablement le demi-million rien qu'en Suisse [2].
Cette substance est désormais interdite depuis le début de l'année 2020. Que fait Syngenta ? Nie les effets nocifs du chlorothalonil sur la santé et dépose une plainte contre l'interdiction. Une fois de plus pour Syngenta, le profit est plus important que la santé de l’homme et de la nature.
Jean-Marc, nous n’avons pas le droit de détourner le regard maintenant : Nous devons montrer à Syngenta que la population ne va pas rester sans rien faire et regarder l'eau potable se faire polluer. Ensemble avec l'Initiative pour une Suisse libre de pesticides de synthèse, nous montrerons à Syngenta que nous les surveillons et que nous n’acceptons plus de sacrifier notre santé et notre biodiversité à leur profit!
Sais-tu Jean-Marc, que de nombreuses eaux suisses sont de véritables cocktails de pesticides ? Des résidus de pesticides dangereux sont régulièrement trouvés dans les échantillons d'eau potable. Ces derniers sont évalués en trois étapes. Les résidus de pesticides deviennent pertinents, par exemple, si le produit principal est considéré comme toxique, cancérigène ou s'il altère la fertilité [3]. C'est le cas du chlorothalonil. Désormais, ton aide est nécessaire pour protéger nos eaux souterraines et notre eau potable. 

jeudi 7 mai 2020

15 mai 2020: mobilisation pour l’environnement et la justice climatique

 15 mai 2020 – Communiqué unitaire

 Unia, le SSP, les Grands-Parents pour le Climat et la Grève du Climat unissent leurs efforts en vue de la Grève pour l’Avenir. Au vu des conditions sanitaires, le concept est reporté, mais nous nous mobiliserons tout de même le 15 mai prochain avec un programme modifié: webradio, mobilisation en ligne et surtout alarme climatique à 11h59.

Voici notre communiqué commun:


À l’attention du public et de la presse

15 mai 2020: mobilisation pour l’environnement et la justice climatique


#ChallengeForFuture - Radio - Alarme climatique à 11h59

Le 15 mai 2020 aurait dû avoir lieu la Grève pour l’Avenir, lancée par la Grève du
Climat, soutenue par plusieurs fédérations syndicales dont l’USS. Cette journée,
incluant des grèves de salarié.e.s, se voulait le premier jalon vers une grève générale.

La situation sanitaire ayant fait annuler assemblées syndicales, réunions publiques et
empêché les manifestations de masse, cette journée sera évidemment largement
remaniée.

Le concept original de la Grève pour l’Avenir sera reporté à plus tard. Grève du Climat,
syndicats, Grands-Parents pour le Climat et autres continuent la lutte.

Mais nous marquerons le coup ce 15 mai. Car la crise environnementale et sociale en
cours n’est pas éclipsée par le Covid-19.

jeudi 30 avril 2020

Appel du 4 mai

Appel du 4 mai, pour un redémarrage humaniste, local et durable
Chers amis et chères amies,
Le Parlement fédéral va reprendre le travail le 4 mai pour traiter du redémarrage de l’activité.
Un groupe citoyen basé en Suisse romande a lancé l’ “Appel du 4 mai, pour un redémarrage humaniste, local et durable”. C’est un groupe non-partisan, avec des acteurs associatifs, des artistes et des indépendants. L’appel a déjà récolté 30’000 signatures. Nous avons besoin de votre aide pour élargir l’appel à toute la Suisse alémanique et pour faire du bruit le 4 mai!
Je vous inviter à signer l’appel et faire de la pub par email et sur Facebook! 
Liste des premiers signataires à la base de l’action: https://appeldu4mai.ch/apropos.php